frequencebanane.ch
KT Gorique, rappeuse, 21 ans et du talent à ne plus savoir qu’en faire.
http://www.capricesfestival.ch/fr/multimedia/photos/index.php?idIndex=60
KT Gorique s’est produite vendredi à Crans-Montana dans le cadre du Caprices Festival et ça valait le détour. A coup d’impros et de chansons, elle a conquis le public, qui est sorti du concert très enthousiaste. Jeune artiste qui début une carrière solo tout en continuant à faire partie du collectif Frères Incendies, avec lequel elle a déjà sorti deux street albums, KT Gorique a quelque chose de particulier : elle provoque un intérêt immédiat pour le rap et le hip-hop, que l’on soit novice ou initié.

D’abord, c’est une fille, alors pas forcément toujours facile de s’imposer dans un univers aussi masculin. C’est la première femme à s’être jamais inscrit au concours suisse « End Of the Weak », concours de rap freestyle et d’improvisation. Mais elle ne s’est pas contentée de s’y inscrire, puisqu’elle a fini par remporter la finale suisse avant de devenir en août championne du monde à New-York. Une vraie bonne surprise, dans cet univers de mecs.

Ensuite, KT Gorique c’est aussi et surtout un flow incisif et des paroles intelligentes. Ça change du rap commercial du moment et ça nous rappelle que le hip-hop, au fond c’est d’abord ça. Elle renverse les clichés en amenant une note de fraicheur et en remaniant la langue française à sa façon. Elle est jolie, elle a du talent, une voix originale et une chouette personnalité. Bref, on ne s’en lasse pas et on en redemande.

Pour finir, si vous voulez en savoir un peu plus sur KT Gorique, vous pouvez écouter tout de suite son interview en podcast ou allez écouter une de ses chansons, ça vaut la peine. Pour la voir en live, rendez-vous le 30 mars à Vevey et pour plus d’informations, rendez-vous sur sa page Facebook.
Interview KT Gorique (Taille: 12.33MB)
Bookmark and Share
Ce vendredi, le Caprices Festival était l’occasion d’une soirée de musicale et dansante
http://www.caprices.ch/fr/multimedia/photos/index.php?jour=2013-03-15
En fin d’après-midi, on a pu assister à la prestation tout en douceur de Nadine Carina, une des cinq finalistes du concour de découverte de nouveaux talents d’Orange. Fréquence Banane a rencontré cette jeune artiste montante . L’interview est à découvrir ci-dessous en podcast.

Nelly Furtado était également présente vendredi soir à Crans-Montana et nous a délivré une jolie prestation. La chanteuse a habilement adapté ses plus grands hits à la scène devant un public enthousiaste. L’occasion pour Nelly Furtado ne nous montrer qu’elle n’a rien perdu de la puissance de sa voix. C’est donc un concert plus rock’n’roll que prévu auquel on a pu assister pour la dernière date européenne de la chanteuse.

Cependant, la star la plus attendue de la soirée était sans conteste Mika. Et ce dernier n’a pas déçu nos attentes, loin de là. Vêtu d’une chemise blanche, d’un pantalon noir et de bretelles rouges pour l’accessoire mode, le chanteur était tout simplement irrésistible. Débordant d’une énergie contagieuse, il ne s’est pas arrêté une seconde. Ses pas de danses ont enflammé le public de « The Moon », de plus en plus survolté à mesure que le show avançait. Drôle aussi, Mika ne s’est pas privé de raconter entre les chansons de petites anecdotes, en français s’il-vous-plait ! C’était un excellent début de tournée pour le chanteur, qui effectuait au Caprices son premier concert de l’année.

Au final, une excellente soirée passée au Caprices Festival avec des artistes talentueux qui ont assuré le show jusqu’au bout de la nuit. 
Interview Nadine Carina (Taille: 7.87MB)
Bookmark and Share
Ils s’appellent Time Machine, ils sont suisses et se sont produits vendredi soir au Caprices Festival à Crans-Montana devant un public conquis.
http://www.caprices.ch/fr/artistes/time-machine-0-790

1h00 : le concert débute sur la scène de « I Love Live » devant un public réduit, juste après la fin de la prestation de Mika. Dès les premières notes, on sent l’énergie dégagée par le groupe suisse. Ils s’appellent Time Machine, ils sont cinq sur scène et reprennent des hits funk, soul et disco des seventies et eighties. C’est donc parti pour un concert de folie, fait de reprises d’Aretha Franklin, The Pointer Sisters et The Jackson Five.

Les deux chanteuses principales débordent d’énergie, habillées dans des robes rouges à paillettes. Les chorégraphies sont au top et les musiciens donnent tout ce qu’ils ont. Plus le concert avance, plus le public est nombreux et tout le monde bouge, sans exception. Les pieds et les bras remuent dans tous les sens, le public - des jeunes et des moins jeunes - hurle les paroles des chansons qu’il connait par cœur et ça déménage !

C’est la troisième fois que le groupe se produit au Caprices Festival et même si certains des membres du groupe ont changé avec le temps, l’esprit reste le même : l’amour des années septante et huitante, l’envie de communiquer avec le public et de prendre du plaisir sur scène.

Bref, pas de meilleure façon de terminer une soirée : le public ressort du concert fatigué mais heureux et avec l’envie que ça ne s’arrête jamais. Time Machine a réussi son pari : faire revivre le temps d’un concert ces classiques qu’on adore.

Pour voir les dates de leurs futures prestations ou pour les contacter, car ils font aussi des soirées privées, nous vous invitons à faire un tour sur leur site internet. N’oubliez pas également de suivre Tyssa, une des deux superbes chanteuses (à droite sur la photo), qui va se lancer dans une carrière solo dans l’émission « The Voice » sur TF1 le samedi soir.

Fréquence Banane a eu la chance de rencontrer ces musiciens talentueux dans les coulisses du Caprice Festival. Découvrez l’interview en podcasts ci-dessous.

Interview Time Machine (Taille: 9.14MB)
Interview KT Gorique (Taille: 12.33MB)
Bookmark and Share
Les news moins récentes

This blog doesn't contain any post in this category.

Banane On Stage

Retrouvez, durant toute l'année, les principales actualités des scènes musicales de Suisse romande.

Les dossiers de la rédaction