frequencebanane.ch
Vendredi 21 mars 2014, nous avons accueilli une membre de Metis'Arte pour parler de l'action "La Rue est à Nous".
Sandra Muri et nos deux journalistes, Baptiste et Jean-Luc (© Delphine Gasche)

Performance de rue en mouvement, "La Rue est à nous" questionne l'indifférence, les préjugés, l'exclusion et le lien social. Sandra Muri décrit la performance, mais parle également des enjeux qui se cachent derrière une une telle action.

Plus d’infos sur:
http://www.metisarte.blogspot.ch/

 

Baptiste Perfetta.

Bookmark and Share
Vendredi 21 mars 2014, nous avons accueilli deux invités pour parler du projet "Beyond Evros Wall".
Beyond Evros Wall (© Alberto Campi)

"Beyond Evros Wall" a été pensé pour montrer qu’alors que la construction d’un mur est symptomatique d’une gestion de la frontière pensée comme une ligne pouvant être fermée hermétiquement, la frontière n’est pas uniquement cette ligne qui sépare deux États: l’Évros et le mur font partie d’un “dispositif frontalier” (Bigo et al., 2009) plus vaste. Les migrants sont stoppés et arrêtés à la frontière, mais leur identification se fait dans les centres de détention, à l’intérieur du pays. Une frontière qu’ils continuent à vivre plus tard à travers toute procédure administrative, telle la demande d’asile, mais également dans le déroulement de leur quotidien à cause de la ségrégation ethnique existante dans les villes grecques (ndlr: decriptif tiré du site du projet).

Plus d’infos sur:
http://espacepolitique.revues.org/2675
http://www.lacite.info/swiss-photo-award/

 

Baptiste Perfetta.

Bookmark and Share
Mercredi 19 mars 2014, nous avons accueilli deux invités pour parler de "Con t(r)atto".
Maïka Bruni et Stefano Beghi (© Delphine Gasche)

"Con t(r)atto" est un projet pluridisciplinaire né des recherches menées par Cristina Del Biaggio (géographe) et du reportage "Beyond Evros Wall", qu'Alberto Campi (photographe) a réalisé en parallèle. De retour en Suisse, Cristina et Alberto ont décidé de collaborer avec Maika Bruni (Cie Autonyme) et Stefano Beghi, comédiens et metteurs en scène, afin de créer une exposition photographique vivante capable d'immerger le spectateur dans l'expérience de la frontière. "Con t(r)atto" amène le public à vivre de manière intime l'expérience universelle et quotidienne de la frontière.

Plus d’infos sur le site de l'événement.

 

Baptiste Perfetta.

Bookmark and Share
A l’occasion de la Semaine d’actions contre le racisme, le ciné-club les Toiles Filantes organise une séance de projection au thème d’« Imaginer l’autre ». Les court-métrages projettent des mises en scènes fictives, mais réalistes.
Cinq court-métrages défilent sur la toile. Ils sont extraits de deux DVD différents distribués par « Films pour un seul monde ». Le premier d’entre eux est extrait d’un film d’animation du DVD « Du respect, pas de racisme ». Il met en scène deux bonhommes, différents, mais pas tant que ça. Ils ne s’entendent pas. Ils construisent des murs colossaux pour se séparer l’un de l’autre. Finalement, ils se retrouvent entièrement séparés l’un de l’autre, seuls et perdus, à cause de ces murs, mais pourtant ils ne sont séparés que par un mur.

Les quatre autres court-métrage étaient extraits du DVD «Imaginer l’autre ». Ces scénarios, projettent des situations potentiellement réelles. Elles frappent le public profondément. A l’écran apparaît tout d’abord une élève voulant porter son voile à l’école. On le lui interdit, car chacun est égal dans les écoles laïques. Elle rentre dans sa nouvelle classe. Chacun porte un élément distinctif, y compris des bandeaux sur la tête. Le deuxième court-métrage montre un enfant, aux parents iraniens, et un fasciste. Il se fait garder par son voisin inconnu. La garde se passe bien. Une fois terminée, l’homme n’assume pas le nouveau lien établi avec son « ennemi ». Ensuite, en Slovaquie, une opposition de points de vue culturels engendre une dispute armée. Ce conflit étant engendré par une imposition de points de vues. Enfin, un chauffeur de taxi ne supporte plus le questionnement incessant sur ses origines, le connotant immédiatement comme « étranger ». Il est pourtant né et a été élevé à Berlin.

A la fin de la projection, nombreux sont les visages inspirés par la réflexion.

Le ciné-club des Toiles Filantes, né en 2007, projette des films de toutes origines. Leur programmation se fait autour de thèmes sensibles comme celui de l’identité sexuelle, de l’immigration, du monde du travail, de l’alimentation, des différences culturelles, etc. L’idée est de projeter deux thèmes par année, composés chacun de 5 à 6 films. C’est un lieu de projections, mais aussi de rencontres, d’échanges et de débats. Ils vous invitent à les rejoindre tous les mercredi soir à 20h30 à la Maison de quartier sous gare ! L’entrée est libre, donc personne n’a d’excuse pour ne pas aller profiter de ce lieu de découvertes sympathique.

Un grand must !!!
Bookmark and Share

Dans le cadre de la Semaine d’actions contre le racisme, Margaux Reguin cherche à comprendre pourquoi et comment une œuvre d’art peut être considérée comme raciste.

La Chaise de Bjarne Melgaard (© www.obv.org.uk)

En janvier 2014, une photo publiée sur un site russe de mode a fait polémique et suscité immédiatement une déferlante de commentaires qui la juge raciste. C’est que la photo qui montre une femme blanche assise sur une chaise, pour le moins atypique, choque. La chaise dont nous parlons a été créé par Bjorne Melgaard et permet de nous questionner sur l’existence encore fortement présente du racisme et du sexisme.

 

Bookmark and Share
Entrées moins recentes

La 4e Dimension (© DR)
L’idée des 4 épisodes - qui ont été spécialement concoctés à l’occasion du cru 2014 de la semaine lausannoise d’actions contre le racisme - est de mettre en abîme les stéréotypes qui collent parfois à la peau des personnes d’origine étrangère, en mettant en scène des person... lire la suite...
Art urbain (© DR)
Les Travailleurs Sociaux Hors Murs (TSHM) sont engagés par la Ville de Lausanne. Ils sont rattachés à la Délégation Jeunesse du Service Jeunesse et Loisirs. Témoins privilégiés de ce qui se vit dans l’espace public, les TSHM ont le rôle de médiateurs, facilitateurs entre des jeunes en ruptur... lire la suite...
Couverture du livre (© DR)
Le processus d’ethnicisation de la société française est un phénomène complexe qui ne saurait être réduit à l’effet d’un dangereux racisme d’Etat. Il serait trompeur de croire que l’antiracisme émane uniquement du peuple ou des peuples concernés. Le combat antiraciste... lire la suite...
Pie Tshibanda (© Thierry Porchet / www.image21.ch)
Pie Tshibanda, psychologue et écrivain congolais exilé en Belgique il y a presque 20 ans, a été invité par l’Aravoh (Association auprès des Requérants d'Asile à Vallorbe, Œcuménique et Humanitaire) pour une énième tournée en Suisse romande avec son spectacle «Un fou noir parmi les Blan... lire la suite...
Couverture du livre (© DR)
L’expédition que lance la Royal Navy britannique, en 1787, est sans précédent. Onze navires de la First Fleet avec à leur bord une communauté de près de mille personnes - dont la majorité sont des condamné(e)s de droit commun - font voile vers Botany Bay, en Australie, une terre à peine reco... lire la suite...
Couverture du livre (© DR)
Ce livre n'est pas un manuel d'éthique destiné aux candidats bacheliers. Il ne parle ni des auteurs importants, ni des grands courants historiques de la théorie morale. Et je n'ai pas cherché à mettre l'impératif catégorique à la portée de tous les publics. Ce n'est pas non plus un catalogue de ré... lire la suite...
Antonio Fernandez (© DR)
Antonio à Buenos Aires, Alain à Madrid, Jeanne à Ouagadougou, les clients du bar L'Omadis dans le quartier de la Goutte d'Or à Paris, Margherita de Radio Onda Rossa de Rome ou encore Pietro, musicien de rue à Naples, nous adressent des sons ou des articles que nous avons montés pour vous. Plusieur... lire la suite...
Couverture du livre (© DR)
Petite fille noire née en 1944 en Alabama, Angela Davis est devenue très jeune une figure internationale de la lutte contre toutes les formes de domination. Fichée parmi les 10 criminels les plus recherchés par le FBI, cette jeune femme noire, intellectuelle et communiste échappa à la peine de mor... lire la suite...
Mama Cita est d'origine du Capvert. Elle est en Suisse depuis une vingtaine d'années. Après quelques expériences désagréables dans l'espace public, elle a pris le parti d'en rire; l'Humour est son arme favorite pour détourner des situations à caractère raciste. Même si l'espace public en Suisse lu... lire la suite...
Shiva Thambipillai (© Dr.)
Shiva est d'origine sri-lankaise. Arrivé en Suisse il y a 30 ans, il constate - qu'encore aujourd'hui - un teint mat peut porter préjudice dans l'espace public. Conseiller communal à Lausanne et secrétaire général du Forum Tamouls Suisse, il reste persuadé que l'éducation reste le principal vecteur ... lire la suite...