frequencebanane.ch
Dans le cadre de la semaine d'actions contre le racisme, un atelier danse-théâtre destiné aux enfants était organisé à la maison du Vallon. Fréquence Banane y a laissé traîné son micro et y récolter des informations, des témoignages, des impressions et des miettes de chips.
Une sorcière préparant un repas à base de chat (http://msolongo.com)

Une bonne dizaine d'enfants sont réunis autour d'une table mercredi 20 mars à la maison de quartier du Vallon. Maika Bruni, comédienne et metteuse en scène à la compagnie Autonyme, anime les débats. Elle est accompagnée de Claudia Pessina, journaliste et vidéaste dans cette même compagnie et de Guillaume, moniteur APEMS. Après avoir posé les règles de base de l'après-midi, les enfants font un dessin pour apprendre à se connaitre.

Puis l'activité principale peut commencer. Le but est de découper des photos ou des bouts d'articles dans des journaux et de les coller sur deux panneaux différents, l'un représentant la tolérance et le respect, l'autre traitant du racisme et de la violence. L'occasion de surprises intéressantes comme cette fille qui apporte un découpage d'une pub pour parfum (dont la mise en scène représentant un homme en costard tenant une femme nue est très sexiste) afin de la poser sur le panneau "violence". Sans évoquer concrètement la notion de sexisme, elle a expliqué qu'elle trouvait que l'homme avait l'air "méchant".

A partir de ces collages, deux courtes saynètes évoquant ces thèmes de racisme et de tolérance allaient être montées et jouées par les enfants. Une belle réussite pour un atelier loin du cadre scolaire et qui avait pour but d'éveiller les enfants à ces thèmes si importants.

Retrouvez ci-dessous un bout de cette après-midi en son.

 

Bookmark and Share
Le racisme peut se manifester dans des lieux qui pourraient sembler en être préservés...

Dans le cadre de la semaine contre le racisme a eu lieu une conférence nommée « Reconnaître et agir ensemble contre le racisme et les discriminations dans les établissements médicaux sociaux » à l'EMS de Praz-Séchaud.


Suite à la conférence, qui regroupait principalement les employés de l'EMS et la conférencière Catherine Nicolas de l'Institut et HES la Santé la Source, j'ai eu l'occasion de pouvoir prendre quelques mots de la part d'un employé, de l'infirmière en cheffe et de la conférencière, pour pouvoir tirer un panorama large de la discussion qui a eu lieu quelques minutes auparavant.


Chaque EMS est un petit monde en soi dont on pourrait penser qu'il serait « déconnecté » du monde et de ses problèmes. Mais ceci n'est absolument pas le cas. Le racisme, thème principal de la semaine d'action contre le racisme « Chaque immeuble est un monde », est une problématique tout à fait présente dans le cadre des EMS. Les clients de ceux-ci étant principalement – même si cela commence à changer – des personnes qui ont un rapport différent à l'étranger que celui qui se vit dans une Suisse qui ne peut plus faire l'impasse sur sa réalité « multi-culturelle ».


L'EMS de Praz-Séchaud, par exemple, gère de façon tout a fait remarquable la question de la discrimination et du racisme. Le rapport personnel-client s'y déroule d'une façon tout à fait humaine et les personnes d'origines étrangères cherchant un emploi dans le domaine gériatrique ont une chance de trouver une place: serait-ce la « La Maison du Bonheur » ?

Bookmark and Share
Dans le cadre de la semaine de lutte contre le racisme, le ciné-club les Toiles Filantes a projeté Machuca. Une belle histoire d’amitié sur fond de luttes sociales et politiques.
Les trois jeunes protagonistes du film.  http://www.toutlecine.com
Chili, septembre 1973. Gonzalo va à l’école privée St-Patrick et fait partie d’une famille aisée. Machuca, lui, vit avec sa famille dans les bidonvilles de Santiago. Ces deux enfants, que rien ne destinait à se rencontrer, se retrouvent pourtant dans la même classe et deviennent amis. Machuca, c’est l’histoire de leur rencontre, des difficultés de cohabitation  qu’ils rencontrent dans un Chili en ébullition.

Nous avons rencontré Sergio Antrilli, responsable du ciné-club les Toiles Filantes, qui a bien voulu nous parler du choix de ce film et de sa portée dans le cadre de la semaine contre le racisme. Interview à découvrir en podcast ci-dessous.
Bookmark and Share

Le jeune réalisateur suisse Yann Bétant monte actuellement son premier long-métrage. Celui-ci raconte la rencontre entre le lausannois est un rom nommé Cici, venu en Suisse afin de gagner de l'argent.

Cici (source: wemakeit.ch)

Cici c'est avant tout l'histoire d'une rencontre et d'une amitié, tissée peu à peu entre un roumain, venu à Lausanne dans l'espoir de gagner un peu d'argent et un jeune réalisateur suisse, épris de la Roumanie. De Lausanne à Iclod, Yann Bétant dépeint la réalité de miliers de roms en quête de travail. Le documentaire met en lumière les difficultés qu'il peut y avoir à sortir de la mendicité, malgré tout le courage et la volonté que l'on peut donner. Cici a l'ambition de montrer une réalité et les peines que l'on a à communiquer les uns avec les autres et à dépasser les barrières linguistiques pour se rencontrer vraiment.


Grâce aux fonds récoltés par le biais de la plateforme wemakeit.ch, Yann Bétant a pu se lancer dans le montage de ce premier long-métrage. Concernant la diffusion du film, le jeune suisse compte proposer Cici à différents festivals de films ainsi qu'à la télévision.

Retrouvez l'interview de Yann Bétant, réalisée durant la Mensuelle de la Rédac, dans les podcasts ci-dessous.

Bookmark and Share
Mercredi 13 mars, un atelier de formation destiné aux enseignant-e-s et aux professionnel-le-s de l’éducation - ainsi qu’aux personnes intéressées - organisé par Education 21 a eu lieu à Lausanne. Aurélie Martin a contacté Marie-Françoise Pitteloud, membre de la fondation, afin d’avoir plus d’informations à ce sujet.
Le logo d'Education 21

Education 21 est un centre de compétence national qui coordonne et promeut l’éducation en vue d’un développement durable auprès des enseignants et des autres acteurs du monde scolaire. La fondation a participé à la Semaine contre le racisme sous la forme d’un atelier de formation intitulé « Moi raciste ? - Oser aborder le racisme et favoriser la cohabitation dans la classe ».


Marie-Françoise Pitteloud, en charge principalement des formations, des aides financières, de l’évaluation, du matériel ainsi que du réseautage au sein de la fondation Education 21, a gentiment accepté de nous donner plus d’informations sur la fondation dont elle fait partie, ainsi que sur sa participation à la Semaine Contre le Racisme sous la forme de cet atelier.

Retrouvez toute les informations Education 21 et sa participation à la Semaine contre le racisme dans cette chronique réalisée par Aurélie Martin, à partir de la correspondance qu’elle a eue avec Madame Pitteloud.


Le Site de la fondation Education 21


Le Site de la Semaine contre le racisme

Le Site de la ville de Lausanne

Le Programme de la Semaine contre le racisme

Bookmark and Share
Entrées moins recentes

Denis Müller (source: Denis Müller, Unil, tous droits réservés)
Nous voici dans un cadre bien connu : une salle de classe du bâtiment de l'Anthropole, qui plus est une salle dans laquelle j'ai régulièrement cours ! Et ce n'est pas la seule chose « habituelle », car la personne que j'interviewe cette fois-ci, le professeur d'éthique à la faculté de théologie ... lire la suite...
Edem Labah, dans ses oeuvres (source: meltingpotfestival.ch)
Ce ne fut pas facile, mais finalement nous avons réussi à fixer un rendez-vous ! Après une longue journée de travail, j'ai enfin le temps de me rendre à Gland au bâtiment de la Ballastière, pour trouver Edem Labah, humoriste au Swiss Comedy Club, au Banane Comedy Club et rappeur. L'endroit est «... lire la suite...
Giovanni Polito
C'est en un jour froid (parce que froid il l'était) que nous avons rencontré Giovanni Polito, aumônier catholique de l'Université de Lausanne et de l'EPFL, dans les locaux de l'aumônerie, situés dans le bâtiment de la Grange de Dorigny. Nous sommes accueillis dans la salle, vide pour le moment, ... lire la suite...
Aissa Safwa
C’est sur l’ancien lieu de ses études, qu’Aissa Safwa, vice-présidente de l'Union vaudoise des associations musulmanes, est revenue afin de répondre à nos questions. Même si la Bibliothèque Cantonale Universitaire (BCU) ne ressemblait plus exactement aux souvenirs de notre inter... lire la suite...
Diane Barraud (source: franceculture.fr)
Il y a quelques jours de cela, la pasteur de l’Eglise Evangélique Réformée du canton de Vaud (EERV) et médiatrice à l’Eglise Migration Diane Barraud nous a accueillis sur son lieu de travail, le Point d’Appui. Ce dernier est un endroit extrêmement vivant, dans lequel se réuniss... lire la suite...
Le racisme se laisse aborder de plusieurs manières : sociologique, anthropologique, historique, psychologique, scientifique, voire biologique. Mais un autre élément, ayant une certaine importance dans notre société, peut encore être pris en compte, à savoir le domaine religieux. Celui-ci a longt... lire la suite...
Fréquence Banane s'associe avec Centre socioculturel Pôle Sud, le Bureau lausannois pour les immigrés, Licra, Metis Arte, Education 21, le Centre pour l'action non violente, la Fondation pour l'animation socio culturelle lausannoise, les TL, la Maison du Vallon et bien d'autres encore afin d'abo... lire la suite...