frequencebanane.ch
El gran dragón nous emmène au cœur de l'Amazonie péruvienne, sur les traces des médecines traditionnelles utilisées par les peuples autochtones de cette forêt depuis des millénaires.

Magnifique documentaire extrêmement bien réalisé, El gran dragón nous emmène au cœur de l'Amazonie péruvienne, sur les traces des médecines traditionnelles utilisées par les peuples autochtones de cette forêt depuis des millénaires. Ainsi, à travers différents témoignages on apprend à mieux connaître l'ayahuasca, plante maîtresse, base de cette médecine, pouvant enseigner au guérisseur quelles plantes il peut ou ne peut pas utiliser afin de soigner différents maux.

Les réalisateurs, Gildas Nevet et Tristan Guerlotté nous propose une recherche très intéressante sur les origines de la médecine par les plantes en donnant la parole à la fois à des habitants autochtones de la forêt amazonienne la pratiquant mais également à différents médecins plus ou moins adeptes de la médecine occidentale ou tentant de concilier ces deux médecines. Ainsi, les témoignages sont prenants, sincères, souvent profonds et posent énormément de questions sur notre rapport au soin (que ce soit en Europe ou en Amazonie, puisque ce savoir tend à disparaître...), sur le rapport spirituel de l'être humain faisant partie intégrante de son environnement et de la nature, et plus généralement au mode de vie que nous pourrions choisir d'adopter. En effet, ce savoir ancestral tend à disparaître et c'est aujourd'hui, avant qu'il ne soit trop tard, que la nécessité de mettre ces questions profondes au centre de l'attention semble être primordiale. On partagera volontiers les revendications, inspirations et craintes exprimées à travers ces paroles pleines de sens.

A travers ce documentaire, on plonge dans un univers particulier, une réalité particulière qui peut ouvrir l'esprit. Ce film ne laisse pas indifférent, il interpelle, fait réfléchir, je ne peux donc que vous conseiller de courir dans la salle la plus proche pour aller le voir !

Bookmark and Share
Pénétrez au cœur d’un peuple et d’une histoire bercés d’espoir… Nicaragua… el sueño da una generación, documentaire argentin, nous plonge littéralement au cœur de la révolution menée par le Front Sandiniste de Libération Nationale à partir du 19 juillet 1979 (date à laquelle la famille Somoza, qui gouvernait le pays depuis les années 30, est renversée).

A travers les témoignages d’argentins venus soutenir le mouvement révolutionnaire et des images d’archives exceptionnelles on s’immerge dans ce processus complexe que représente la révolution sandiniste au Nicaragua.

Malheureusement, l’immersion n’est pas immédiate, en effet, les premiers témoignages défilent très vite, les intervenants ne sont pas bien introduits et il est même difficile de comprendre de quoi l’on parle. En effet, le vocabulaire est d’emblée assez spécifique, avec beaucoup d’abréviations qui ne sont pas recontextualisées, ce qui aurait permis une meilleure compréhension à qui n’est pas spécialiste de cette révolution plutôt mal connue sous nos latitudes.

Heureusement, au fil du documentaire les choses se clarifient et on finit par se laisser prendre par cette révolution culturelle sans précédent, à travers la grande campagne d’alphabétisation nationale et le riche échange qui s’est produit entre intellectuels et paysans notamment. Outre cet échange d’apprentissages, d’un coté de la lecture et de l’écriture et de l’autre de différents travaux agricoles, on apprend à mesurer la complexité de ce processus révolutionnaire entaché d’un conflit sans fin entre les sandinistes et différents groupes paramilitaires « sponsorisés » par la CIA et l’armée argentine qui empêche un certain épanouissement de cette révolution. On ressent, à travers les témoignages, que si ce projet à été porteur d’espoir pour beaucoup de nicaraguayens, il a aussi amené son lot de désillusions, surtout dues aux interventions extérieures selon les différents protagonistes qui partagent leur vécu dans ce film.

Ainsi, c’est un voyage historique, avec des images « filmées de l’intérieur » qui nous est proposé. L’accent est mis sur la révolution en tant que telle jusqu’à la défaite électoral de Daniel Ortega, leader sandiniste, aux élections de 1990. Ce documentaire donne donc un aperçu qui pousse à s’intéresser de plus près au mouvement sandiniste tout en donnant des clés de compréhension centrales sur la période révolutionnaire qui suit directement le renversement du système Somoza.

Bookmark and Share
Magnifique documentaire réalisé par la française Mélanie Brun, No habrá revolución sin canción retrace l'histoire de la musique chilienne contestataire des années 70 jusqu'à nos jours.
No habrá revolución sin canción
A travers les musiques de Victor Jara, Violeta Parra, Patricio Manns, Horacio Salinas, Intillimani, Sol y lluvia, mais aussi les représentants des nouvelles vagues rock et rap comme Los Prisoneros ou Legua York, la réalisatrice superpose des images d'archives et des témoignages qui nous permettent de saisir l'immense influence qu'a eu la musique dans les changements sociaux au Chili. Si l'histoire de ce pays n'a pas toujours été facile, c'est avec espoir et joie que les différents intervenants la raconte et continue à la construire. Vous voulez changer les choses? Alors chantez !!!
Interview de Mélanie Brun (Taille: 28.64MB)
Bookmark and Share
Diego Mondaca nous livre, dans ses deux documentaires, des témoignages saisissants sur l'univers carcéral bolivien.
Diego Mondaca
Un univers trop souvent méconnu et jugé négativement: c'est le point de départ de la démarche de Diego Mondaca. A la rencontre de Pedro dans Chirola, qui a vécu sa peine carcérale comme une renaissance (au point de ne plus vouloir en sortir...) et d'une famille vivant dans la prison de San Pedro à La Paz, ce réalisateur a saisi tous ces moments qui font des prisonniers des individus comme les autres. La condition humaine: voici ce qu'il a voulu faire ressortir des quotidiens des protagonistes. Deux documentaires parfaitement réalisés avec lesquels Diego Mondaca a raflé plusieurs dizaines de prix confirmant ainsi sa place dans la nouvelle génération de réalisateurs boliviens et latino américains !
Interview de Diego Mondaca (Taille: 38.68MB)
Bookmark and Share
Dans le cadre du festival de cinéma latino-américaine Filmar, nous avons rencontré Luciana Kaplan, directrice du documentaire La Revolucion de los Alcatraces, un portrait révélateur d’Eufrosina Cruz, une extraordinaire femme qui s’est battue, et qui continue à le faire pour les droits des indigènes, particulièrement ceux des femmes au Mexique.
Son histoire commence dans la petite communauté de Santa Maria Quiegolani, Oaxaca, où elle postule comme candidate à la présidence de sa communauté, mais elle ne parvient pas à être élue uniquement parce que c’est une femme. Son désir de lutter contre ce type d’injustice, de combattre la pauvreté endémique de sa région et d’accomplir de vrais changements l’amènent à créer une alliance inattendue avec le PAN, le parti de droit, qui met à sa disposition une plateforme à un niveau régional et cela lui permet, en partie, d’atteindre ses objectifs. Avec Kaplan nous avons parlé des droits des femmes et des indigènes au Mexique, de la séduction du pouvoir, de la corruption dans la politique, et de l’importance de la détermination individuelle à mettre en œuvre un changement social.
Interview Luciana Kaplan (Taille: 19.32MB)
Bookmark and Share
Entrées moins recentes

Elif Karakartal
Un premier documentaire de la réalisatrice a été projeté durant le festival Caimanes, acqua robadas, le samedi 22 novembre. Il se focalisait sur le problème de répartition dâeau dans la zone chilienne. Dimanche 24 novembre le Grütli sâest transformé lâespace dâune journée en un lieu... lire la suite...
Andres Crespo à l'affiche:
Sa vie monotone est transformée quand, un matin, la marée, en plus des habituels bateaux de pêche que Blanquito aide à décharger, dépose sur le rivage des caisses remplies de cocaïne. Cette trouvaille providentielle permet au jeune homme de s'imaginer un avenir différent. Plus ambitieux que les autr... lire la suite...
EL Gran Dragon
Les réalisateurs, Gildas Nevet et Tristan Guerlotté nous propose une recherche très intéressante sur les origines de la médecine par les plantes en donnant la parole à la fois à des habitants autochtones de la forêt amazonienne la pratiquant mais également à différents médecins plus ou m... lire la suite...
Insurgentes
C'est là tout l'intérêt de ce documentaire, très didactique, présentant essentiellement certaines figures emblématiques d'une lutte qui s'inscrit dans la durée. Pour celui ou celle qui connaîtrait le sujet sur le bout des doigts, Insurgentes n'apportera pas grand chose en termes informatifs.... lire la suite...
Filmar en America Latina 2013
Désormais bien implanté dans le paysage cinématographique romand, Filmar en America Latina revient cette année avec sa sélection de 70 fictions et 30 documentaires diffusés, en plus de Genève, dans plusieurs plusieurs villes romande et de France voisine. Cette année, la manifestation se ce... lire la suite...