frequencebanane.ch

Deux bénévoles du festival Filmar en America Latina reviennent sur les films primés, l'ambiance et l'importance d'un festival de film dédié au continent latino-américain.

Bookmark and Share

Invité par le festival Filmar en America latina, le réalisateur Gilles Elie-Dit-Cosaque a présenté trois films documentaires percutants et touchants.

Sur le papier, Gilles Elie-Dit-Cosaque explore les mobylettes guadeloupéennes avec Ma Grena et moi, les veillées aux morts avec Outre mer, outre-tombe et la figure mystérieuse d’un Martiniquais qui voulait partir dans l’espace dans les années 70  avec Zétwal. Une fois visionnés, ces trois objets précis deviennent les révélateurs de phénomènes complexes qui marquent les  sociétés antillaises postcoloniales - phénomènes d’acculturation, de bouleversements socio-économiques ou encore de luttes poétiques pour l’émancipation. Les films documentaires de Gilles Elie-dit Cosaque constituent un espace créole au sein duquel s’expriment de multiples voix, s’admirent de nombreux visages et s’expérimente un langage cinématographique pluriforme. 

Bookmark and Share
Entrées moins recentes

This blog doesn't contain any post in this category.