frequencebanane.ch
Festival Archipel: Corps Étrangers

Corps étrangers: Soirée patchwork-performances vocalo auditives

Ce dimanche j'ai pu assister à la performance tenue à la White Box du Grütli.

On y est accueillis par par deux installations vidéos aux couleurs sombres et intriguantes. On y discerne des ambulances, des flammes, des accidents, un fracas visuel que les jeux de lumièresau-travers de la typographie troublent pour le lecteur. Deux texted, l'un relatant l'expulsion d'un clandestin par les forces de police, l'autre retracant l'explosion qui a conduit un soldat à perdre son ouie et la parole.

Divisé en cinq parties, les acteurs alternent leur paroles comme des musiciens echangeraient leur partition en cours de route.
La premiere performance voit  Caroline Bergvall, Vincent Barras et Jacques Demierre articuler des sons qui au cours de leur lecture à trois voix, vont annoncer le vol du mot composé par l'acteur précédent. Sans s'attarder sur le sujet-même du texte

Le duo Barras-Demierre enchaine ensuite sur une performance bruitée qui reproduit le schéma précédent ou les deux performeurs propulsent des onomatopées constantes qui une fois arrivées à la fin du soufle de l0un est récupéré par le suivant et ce, pendant près de 10 minutes. Tout autant, leurs voix, le souffle et un rythme soutenu permettent aux deux performers de rester cohérents et en aucun cas rébarbatifs dans leur action.

S'ensuit une partie que l'on pourrait nommer d'orchestrée, en effet c'est sous la conduite d'un des perfomers précedants que l'ensemble de l'Encyclopédie de la parole vient interpréter une pièce sonore de textes.
Le chef d'orchestre donne et reprend les mots soufflés et parlés par les interprètes. Divisés en couples, chacunes de leur voix appuie le texte de sussurations, de bruitages et d'onomatopées. Il est assez fascinant de voir ces acteurs jouer un texte comme un ensemble de musique contemporaine, mais le plus souvent on se perd à apprécier la performance plus que le texte lui-même. Si vous veniez a me demander de quoi il s'agissait, je ne saurais le dire.

La pièce suivante voit tous les performers attablés, à boire et à articuler des débuts de phrases, à entamer des conversations sans les aboutir, comme dans un temps en suspens. On se serait cru dans un interlude, à la "En attendant Godot" si je puis me permettre. Un partie que peut-être certains auraient qualifiés d'obsolète mais qui prend tellement de sens quand on considère tous les mots perdus dans des discussions "small talk".

La dernière performance réitère le schéma de la tierce, toutefois en changeant de disposition les acteurs, et ponctue, si cela était encore nécessaire un soirée riche en expériences. Dans son entiereté, la soirée s'est révélée plus qu'intéressante, elle permettait de découvrir un art "parlé" qui reste d'un certaine manière encore discret, Il ne tient qu'au public d'aller chercher ce genre d'évènement, voire même d'aller chercher la discussion avec les artistes ( ce que votre serviteur n'a pas fait, mea culpa) pour mieux saisir la porté de la performance.

WWW.ARCHIPEL.ORG

Avec plus d’une semaine de retard je l’admets et je m’en excuse, je poste tout de même un article résumant cette incroyable fête qu’était la fête fédérale des jodleurs 2008 à Lucerne. Plus de 350'000 personnes ont fait le déplacement jusqu’à Lucerne pour la musique folklorique et la tradition.

 

Dès samedi matin les concours ont repris vers neuf heures et afin de vous expliquer un peu comment ces derniers fonctionnent : une interview de Roland Lüthi responsable de la place de concours « O » des joueurs de cors des alpes (dans la langue adéquate) : Ecouter l’interview.

 

En majeur partie les participants actifs (~12'000 personnes) proviennent de la suisse alémanique mais quelques visiteurs exotiques font chaque année le déplacement comme en témoigne cet interview-ci : Interview de William Hopson (Canada)

 

Après leur prestation de concours ainsi que durant toute la journée de dimanche les chanteurs, joueurs de cor des alpes et lanceurs de drapeau profitent de leurs promenades dans les rues de la ville remplies de monde pour les transformer en une sorte d’énorme « Festival Off » (pour reprendre les termes connus de nos festivaliers standards); atmosphère assez magique puisque dans tous les coins de rues on entend des chants et les sons des cors des alpes et ont voit des drapeaux et des gens en habits traditionnels.

 

La Suisse romande y est bien sûr aussi représentée, entre autres par le Jodleur club « Les Romands »  de Pully. L’occasion de poser quelques questions à leur directrice, ou de se laisser expliquer leur organisation par l’un de leurs chanteurs. Les visiteurs eux aussi sont plutôt alémaniques mais on trouve aussi quelques romands ou du moins quelque uns parlant la langue de notre région : je vous laisse découvrir …

 

Pour vous donner quelques impressions en image, vous trouverez une galerie photo ICI retraçant la plupart des événements de ce weekend. Vous y trouverez quelques images de la salle de concert principale du KKL (Kultur und Kongress Zentrum Luzern), une des meilleures salles de concert du monde qui a elle seule vaut le déplacement à Lucerne, quelques images des concours, de ces fameux concerts de rue et des images de la ville de Lucerne.

 

Pour ma part je vous dis à dans 3 ans (2011) pour la prochaine fédérale qui aura lieu à Interlaken.

Bookmark and Share

La fête a commencé cet après-midi à 15h avec les premières prestations des lanceurs de drapeau, joueurs de cor des alpes et des yodleurs.

Trois jours de yodel, cor des alpes et de bruissement de drapeaux s’annoncent avec un nombre record de 12'000 participants. Les visiteurs auront non seulement l’occasion d’écouter et de regarder mais aussi de se restaurer dans les nombreux « Jodlerbeizli und Jodlerständen ».

Ce soir, les visiteurs ont eu droit à un spectacle de son et lumière au bord du lac, spectacle nommé « Das Seebecken jodelt ». Si vous passez par là demain soir, le spectacle aura lieu une seconde fois ; chose à ne pas manquer.

Samedi dès 9h et ce jusque vers 21h les artistes se produiront dans plus de 15 Wettlokale (lieu de concours) et se présenteront dans leur plus beaux costumes folkloriques.
Finalement, la fête se terminera officiellement avec un cortège dans la «ville lumière» pour conclure en beauté cette 27ème Fête fédérale des yodleurs.

Bookmark and Share

Quelque peu différent des autres festivals de cet été, la 27ème fête fédérale des yodleurs qui se déroulera du 26 au 29 juin à Lucerne est tout de même un festival musical.

Eidg. Jodlerfest Luzern 2008

Fête organisée tous les 3 ans qui fait suite à 2 fêtes régionales durant lesquelles les yodleurs mais aussi les joueurs de cor des alpes et lanceurs de drapeau ont pu se qualifier pour participer à la fête nationale, l’édition 2008 aura lieu à Lucerne.

La manifestation se déroule sous forme de concours puisque toutes les prestations, et ce n’en seront pas moins de 1600 pour cette édition, seront notées essentiellement sur des critères musicaux par un jury qualifié pour chaque catégorie de prestations. C’est moins l’avidité d’un bon classement mais plus le fait de participer à une si grande fête et goûter à l’ambiance qui attire les 11'000 musiciens. Puisque les prestations seront notées de 1 à 4 (1 pour très bien … 4 pour mauvais) ce ne sera pas un réel classement qui en résultera.

En tout ce seront plus de 200'000 actifs et visiteurs qui seront attendus dans la capitale musicale du 26 au 29 juin.

www.jodlerfestluzern.ch

Bookmark and Share
Les posts moins récents

This blog doesn't contain any post in this category.

Les posts encore moins récents...

Le RSS des festivals

Ne ratez pas une chronique de nos festivaliers et restez informés sur les festivals de cet été avec notre fil RSS. Abonnez vous à l'adresse suivante :

l'ÉTÉ tout en FESTIVALS

Les podcasts des festivals
Les podcasts des festivals

Vive l'été

Share on Facebook