frequencebanane.ch

Nous sommes le 7 juillet et j’ai assisté à la projection de Lovemilla, Scherzo Diabolico et The Kingdom of Dreams and Madness.

Trois petits bijoux, des perles brutes, de l’or graveleuse, des diamants noirs, des gemmes maudites, de l’argent fondu, des rubis sanglants et des saphirs grinçants…

Le NIFFF nous a laissé entrapercevoir les trésors du genre.

Une science-fiction renversante.

Un thriller étouffant.

Un documentaire émouvant.

Des petits bijoux noirs, des trésors des ténèbres!

Avec Lovemilla les codes de la science-fiction explosent. Son cœur amer est enrobé d’une épaisse pellicule métallique et de subtils doigts viennent se glissaient par derrière. Une comédie décontractée où le rire est aisé et la déception communiquée avec justesse.

L’école du thriller est mise à l’honneur avec Bogliano. Le Mexique se révèle être et avoir l’atmosphère la plus adéquate pour décupler les vices du genre.

Le documentaire, lui, nous plonge dans l’univers mystérieux et adoré des studios Ghibli ! Voir les personnages prendre vie et déceler les inspirations et les incarnations du genre est à croquer. Gare aux sentimentaux ou accros, personne ne ressort indemne de ces studios.

Bilan : Films à la carte, trio de trésor, en chasse !

Bookmark and Share
Commentaires

Cet article n'a pas encore de commentaire.

 
Ajoutez un commentaire :
Nom:
E-Mail:
Commentaire: