frequencebanane.ch

Dimanche 21 juin, jour de la fête de la musique en France, de la fête des pères un peu partout dans le monde, et premier jour de l'été, la météo s'annonçait capricieuse. Pourtant, ce septième Piknic s'est déroulé sans une goutte de pluie. Rencontre avec Toast Dawg près du terrain de pétanque.

© facebook.com/brokenwoodprod

Toast Dawg se présente en quelques dates, pirate depuis sa naissance, 1978, DJ depuis 1996, producteur depuis 2000 et papa depuis 2010.

Au primaire et au secondaire, Toast Dawg étudie dans une école spécialisée en musique et reçoit sa première plaque tournante à 18 ans. Lorsqu'il était petit, ses parents écoutaient beaucoup de bossa nova. Même s'il commence sa carrière en faisant plusieurs albums avec des groupes de rap, ce dont il avait envie pour son premier projet solo, c'était d'un EP avec des échantillons de musiques brésiliennes. En essayant d'apporter une touche nouvelle à ce genre bien connu, Toast Dawg profite de la rythmique et des mélodies qui, selon lui, "fit vraiment pour faire des beats".

La première chose à laquelle il pense lorsqu'il arrive aux platines c'est de jouer une chanson qui va lui donner des idées pour les dix suivantes. Lorsque tout se fait naturellement et que l'inspiration est là au moins pour la première heure, c'est l'idéal. Toast Dawg aime que les gens écoutent sa musique et aient l'air attentifs. Pour un set parfait, il lui faut une équipe de son à la hauteur de ce qu'il joue afin que le public entendent bien ses "beat un peu intello". Jouer au Piknic de jour et à l'extérieur lui convient parfaitement, surtout avec la sortie de son deuxième album il y a quelques semaines à peine, Brazivilain Volume II.

En répondant à la question de La Bronze, Toast Dawg nous apprend que c'est la même personne qui a mixé leurs disques à tous les deux mais qu'elle ne doit même pas le savoir. Sa question pour le prochain artiste: "Est-ce que tu joues à la pétanque, si oui, combien de fois par semaine ?"

Enfin, s'il pouvait lancer le prochain Piknic, il l'installerait à São Paulo, histoire d'y jouer ses airs brésiliens importés de Montréal. En attendant, et pour rester dans le monde lusophone, retrouvez le Piknic Électronik Lisboa au Portugal tous les dimanches du 26 juillet au 30 août.

Écoutez l'entrevue avec Toast Dawg ci-dessous.

Bookmark and Share
Commentaires

Cet article n'a pas encore de commentaire.

 
Ajoutez un commentaire :
Nom:
E-Mail:
Commentaire: