frequencebanane.ch

Quand Ogden Robert Nelson et Maybe Watson de Alaclair Ensemble rencontrent Greg Beaudin et Joe Rockette de Dead Obies, le temps d’une entrevue croisée dans le cadre des FrancoFolies de Montréal.

© facebook.com/deadobies et facebook.com/alaclairensemble

L'année passée, Dead Obies m’avait mise au défi de trouver un concept d’entrevue original. Un an plus tard, c’est avec deux des membres du groupe de rap québécois Alaclair Ensemble que je leur ai donné rendez-vous. L’idée: les faire s’interviewer. Entre discussions sérieuses, fou rire et bonne humeur, les quatre rappeurs semblent avoir passé un moment agréable, pour le plus grand plaisir de nos auditeurs.

PARTIE 1 - Faire du rap au Québec

Lorsqu’on leur demande ce que cela implique de faire du rap au Québec en 2015, ils sont tous d’accord et plaisantent à moitié en répondant que cela implique d’accorder peu d’importance à sa carrière professionnelle à long terme. Selon eux, le rap n’est pas une musique viable au Québec. Ici, ce qui marche c’est la folk, la country et l’humour. Maybe Watson de Alaclair Ensemble ajoute: « M et Mme Tout-le-Monde se fient à ce qu’ils voient à la télévision ou entendent à la radio, pour beaucoup de monde au Québec on n’existe même pas alors qu’on a joué presque dans toutes les villes. »

PARTIE 2 - Echange de souvenirs

En mettant en commun des souvenirs de bêtises faites en groupe, Alaclair Ensemble se rappelle de leur « Tragédie bas-canadienne », une ré-interprétation de la prise de Troie dans laquelle Priam parle comme Booba. Ils précisent qu’il s’agissait surtout d’une grosse « private joke » pour les membres du groupe bien qu’ils aient quand même passé 10h sur l’écriture de la pièce. Dead Obies regrettent plusieurs freestyle radio qui sont encore sur Youtube et qu'ils regardent parfois tous ensemble en buvant des Pabst. Des erreurs de parcours qui resteront à jamais en ligne.

PARTIE 3 - La suite

On retrouvera Dead Obies au Centre Phi les 14, 15 et 16 octobre 2015 pour un enregistrement live de leur prochain album. L’idée: transmettre l’énergie qu’ils ont sur scène. Il s’agira d’un album hybride, le public fera donc partie du processus de création. Après l’enregistrement des trois concerts live, l’album sera retravaillé en studio pour en faire quelque chose d’audible et clair mais tinté du show live. Les membres de Alaclair Ensemble quant à eux s’isolent dans un chalet 7 jours fin juillet pour pondre leur prochain disque. On a bien hâte d’écouter tout ça !

Merci à Ogden Robert Nelson, Maybe Watson, Greg Beaudin et Joe Rockette d'avoir joué le jeu! Merci aux FrancoFolies d'avoir rendu cette double entrevue possible. Cela restera un très bon souvenir.

Retrouvez l’intégralité de l’entrevue en podcast ci-dessous.

Bookmark and Share
Commentaires

Cet article n'a pas encore de commentaire.

 
Ajoutez un commentaire :
Nom:
E-Mail:
Commentaire: