frequencebanane.ch

La maîtrise, voilà le mot qui définirait le mieux la soirée du 11 Juin à Festi’Neuch, non seulement grâce à une organisation et une programmation qui n’a souffert d’aucune fausse note, mais surtout grâce à la prestation de la tête d’affiche du jour, Placebo.

Il est assez rare d’avoir le privilège d’observer un groupe au sommet de sa carrière, mais depuis quelques temps, la formation de Brian Molko dégage un vrai sentiment de sérénité et d’accomplissement. Je ne suis pas un fan à la base de Placebo, mais ils ont réussi à me transporter comme une grande partie du public présent au bord du lac de Neuchâtel ce soir-là. Une heure prévue de concert qui se transforme en presque 90 minutes avec les bis, tout en enchaînant les tubes anciens et récents avec une transition remarquablement fluide. Pour quiconque connaît un peu la discographie du groupe britannique, cette performance fut sans aucun doute de premier choix. Le plus agréable fut peut-être le fait qu’ils ont réussi à électriser la foule du festival sans en faire des tonnes. Quelques guitares levées, quelques saluts au public pour communiquer avec, mais surtout une énorme envie sur scène et une réelle maîtrise de leur sujet auront été les ingrédients du succès de ce concert. Les fans ont en tous les cas été conquis.

Quelques mots afin de noter les belles performances de HF Thiéfaine ou encore Feu ! Chatterton qui ont parfaitement lancé les hostilités en milieu de soirée. Le public était au rendez-vous et on espère vivement une telle réussite pour les prochaines soirées et éditions de Festi’Neuch.

Bookmark and Share
Commentaires

Cet article n'a pas encore de commentaire.

 
Ajoutez un commentaire :
Nom:
E-Mail:
Commentaire: