frequencebanane.ch

Hier soir, c’est à la salle de concert des Docks que ça se passait! Un soir que de nombreux fans attendaient depuis un moment. Au programme du 31 mars 2015 un concert de rock psychédélique qui fut des plus hypnotisant et électrifiant!

Dandy Warhols © Billie Foetisch

Dans le quartier de Sévelin, aux Docks de Lausanne, la soirée démarre en compagnie de Forks. Ce groupe local veveysan représente le choix idéal pour débuter une soirée trempée au rock psychédélique. La salle se remplit… on attend les Dandy.

Les Dandy Warhols se dandinent autour de la terre depuis 1994 et ont accumulé depuis des fans et un public réellement de tout âge. D’ailleurs, hier soir, on se sentait presque comme dans un concert des Stones!  

Après la prestation hypnotisante de Forks, les Dandy Warhols continuent à nous bercer en faisant durer cette douce ambiance psychédélique très 70's. La célèbre chanson «Be-in» sortie en 1997 est exactement la chanson qu’il fallait pour mettre les larmes aux yeux de leurs fans les plus durs. La voix de Courtney Taylor, malgré que celle-ci fût un peu basse au début, (dû à un mauvais réglage des micros) nous transcendait de plus en plus.

Courtney Tayor et son co-équipier Peter Holstrom sont munis d’une guitare. Zia McCabe tambourine et Brent Deboer frappe la batterie sans le moindre signe d’épuisement. La scène peu décorée était suffisante pour mettre en valeur les icônes qui jouaient devant nous ce soir. Le concert commence de manière mélodieuse néanmoins, dans le courant de la soirée, il devenait toujours plus électrifiant, rock et énergétique! Les artistes sautent sur scène, les fans surfent sur le public, le Rock’n’Roll nous a tous envahit.

Beaucoup d’échos positifs quant à leur performance sur scène m’ont déjà caressé les oreilles. Ayant beaucoup apprécié le concert, je suis contente d’avoir enfin pu assister à un concert de ces fameux Dandy Warhols. Il y a tout de même une critique que j’aimerais émettre. J’ai trouvé décevant que le technicien audio n’ait pas mieux fait ses réglages. Par ailleurs, il manquait un certain investissement de la part des artistes pour se lier avec leurs spectateurs. On ne ressentait pas vraiment cette touche personnelle que beaucoup d’artistes essaient d’intégrer. Cela dit, ça reste les Dandy Warhols, piliers de ce genre musical des 90’s, que je conseillerai tout de même à chaque fan d’aller les voir. Nous attendons tout de même leur retour avec impatience, et en attendant, pourquoi pas un nouvel album?

 

Bookmark and Share
Commentaires

Cet article n'a pas encore de commentaire.

 
Ajoutez un commentaire :
Nom:
E-Mail:
Commentaire: