frequencebanane.ch
Il y a plusieurs mois de cela, Fréquence Banane rencontrait Marc Leroy-Calatayud, jeune romand étant parti à l’aventure en Autriche pour se façonner les débuts de sa carrière musicale. Découvrez-le aujourd’hui à travers son interview afin de mieux comprendre son parcours atypique.
© Julien James - Photographe

La Maturité Fédérale en poche et très à l’aise dans toutes les branches, Marc Leroy-Calatayud aurait pu se lancer dans des études polytechniques ou s’inscrire dans une université. Devant l’embarras du choix, il s’est pourtant laissé attirer par un monde artistique, celui de la musique.

La musique, il l’a découverte d’abord à travers le piano, le cor et le chant. Elle a été très présente dès son adolescence, puisqu’il a eu l’opportunité de suivre la filière artistique au gymnase Auguste Piccard. Il ne suivait donc les cours que le matin et passait l’après-midi à pratiquer son instrument.

Quelques années plus tard, il est parti tenter sa chance en Autriche à Vienne, la ville si célèbre pour sa musique. Il s’est présenté aux plus grandes universités de Vienne sans croire vraiment à sa chance d’être retenu. Mais il a été accepté tout de suite et c’est ainsi que son aventure en tant qu’apprenti chef d’orchestre à l’Universität für Musik und Darstellende Kunst a commencé. Une aventure qui se poursuit aujourd’hui encore, et qui s’étend même : il étudie toujours la direction d’orchestre à Vienne avec Mark Stringer, mais à présent il suit également les cours de Scott Sandmeier à Freiburg en Allemagne. Sans oublier les masterclasses avec d’autres chefs tels que Johannes Schlaefli, Bertrand de Billy ou Nicolás Pasquet et l'orchestre philharmonique de Jena.

 


                                                                                                                                    © Julien James - Photographe

A côté de ses études à l’étranger, Marc n’a pas oublié ses amis lausannois. Depuis quelques années, il dirige l’Orchestre Quipasseparlà, composé entièrement de jeunes, des musiciens aux organisateurs. D’ailleurs, l’Orchestre Quipasseparlà propose un nouveau concert les 6, 8 et 9 février 2014 à Genève et à Lausanne. Avec un programme qui vous permettra de faire le plein d'émotions avec le concerto pour violon en ré mineur de Sibelius et l'Ouverture Tragique de Brahms et de faire une belle découverte si vous n'avez jamais eu l'occasion d'entendre le Concerto pour Marimba d'Emmanuel Séjourné. Un concerto de Marimba qui sera interpété ce week-end par le jeune percussionniste Pierre Leroy-Calatayud qui n'est autre que le frère de Marc Leroy-Calatayud.

Retrouvez ici toutes les infos du concert.

Le site de l’Orchestre Quipasseparlà.

La page facebook de l’Orchestre Quipasseparlà.

Et pour vous forger une idée de l'orchestre, voici le 1er mouvement de la 5e Symphonie de Beethoven joué en 2011 par l'Orchestre Quipasseparlà:

 

Et enfin, Marc Leroy-Calatayud, l'interview:

 

Présentation (Taille: 0.54MB)
Pourquoi Vienne ? (Taille: 1.13MB)
Les cours à Vienne (Taille: 0.55MB)
L'expérience à Vienne (Taille: 3.38MB)
Retour en Suisse ? (Taille: 1.21MB)
l'Orchestre Quipasseparlà (Taille: 3.15MB)
Bookmark and Share
Commentaires

Cet article n'a pas encore de commentaire.

 
Ajoutez un commentaire :
Nom:
E-Mail:
Commentaire: