frequencebanane.ch

Il y a quelques semaines encore, tous nos yeux étaient rivés sur Hong Kong qui avait sur son sol le désormais célèbre Edward Snowden. Depuis qu'il attend dans des aéroports, les médias ont délaissé cette région du monde. Fréquence Banane fait l'inverse.

©AFP Alex Ogle

Depuis 1997, le 1er juillet marque l'anniversaire de la restitution de cette ancienne colonie britannique à la Chine. Comme chaque année depuis seize ans, cette date est l'occasion idéale pour manifester sa joie ou son mécontentement. Cette année a été marquée par des revendications démocratiques criées dans les rues, sous une pluie battante, par des milliers de manifestants. D'ailleurs leur nombre diverge. Alors que les organisateurs assurent la présence de 430'000 manifestants, la police n'en comptent que 66'000 et l'université de Hong Kong arrive à environ 100'000 participants.

Vidéo de la manifestation

Revendications

Selon le quotidien de Montréal Le Devoir, « les militants pro-démocratie dénoncent l'immixtion croissante de la Chine populaire dans les affaires de la Région administrative spéciale de Hong Kong». Pour Jackie Hung, du Civil Human Rights Front « l'objectif principal de la manifestation est de demander une vraie démocratie et d'exiger la démission de Leung Chun-Ying », le chef du gouvernement local. Il a été élu en 2012 par des grands électeurs, dont une partie est réputée pro-Pékin. Les Hongkongais lui reprochent de n'avoir pas tenu ses promesses, à savoir démocratiser la vie politique de la région et le trouvent trop proche du pouvoir chinois.

Ce que les Hongkongais veulent à tout prix est le suffrage universel direct que la Chine a promis pour 2017. Cependant, les sept millions d’habitants de l'île ne sont également pas certains que cette promesse sera tenue. En effet, selon le site Géopolis de France Télévisions «  des dirigeants de Pékin ont récemment déclaré que seuls les candidats qui font preuve de « patriotisme » et n'ont jamais critiqué le régime chinois devraient être autorisés à se présenter, ce qui fait craindre la mise à l'écart des opposants »

Il se pourrait donc que les Hongkongais ressortent les parapluies l'année prochaine pour manifester, encore une fois, leur envie de démocratie.

Manifestations du 1er juillet 2013 à Hong Kong (© AFP Alex Ogle):


En compléments d'informations :

Hongkong manifeste pour une réforme démocratique

Les pro-démocratie battent le pavé à Hongkong

Bookmark and Share
Commentaires

Cet article n'a pas encore de commentaire.

 
Ajoutez un commentaire :
Nom:
E-Mail:
Commentaire: