frequencebanane.ch
C’est à Zélig, l’autre bar du Campus, que la seconde demi-finale du Banane Comedy Club s’est déroulée mercredi 20 mars.
Les candidats dans les loges

Pour cette seconde demi-finale : même principe, mêmes règles ! Sept candidats ont défilé devant trois jurés, à savoir Ivan Madonia, fondateur et directeur du Swiss Comedy Club, Adrien Corne, responsable du Banane Comedy Club (BCC) – tous deux avaient d’ailleurs déjà été juges lors de la précédente demi-finale – et Jessie Kobel, un humoriste suisse accompli. De nouveau, les spectateurs ont afflué aux portes de la salle et certains ont même été contraints de rentrer chez eux par manque de places. C’est pour dire, si ce tremplin d’humour a du succès !

Une fois la salle pleine à craquer, Sébastien Corthésy, président de Fréquence Banane, ouvre le bal avec sa prestance et son charisme habituels. Puis, les candidats se succèdent. L’un se déguise et incarne différents personnages, comme, par exemple, un ancien étudiant de l’UniL ET de l’EPFL ou encore un Suisse-allemand à la fois timide en amour et extrêmement autoritaire. L’autre nous présente les « vieux » sous un nouveau jour : ils sont les premiers partout... et surtout au cimetière ! Le plus jeune candidat fait preuve d’une jolie autodérision en nous racontant, entre autres, ses déboires avec les videurs de boite de nuit. Le suivant nous fait revivre un épisode de Pékin Express et tourne en dérision les publicités pour parfums. L’unique duo du tremplin nous offre un beau tutti-frutti : des accents aux chansonnettes en passant par le beat box et les langues étrangères, tout y passe ! La seule fille de la soirée se fait un malin plaisir à provoquer tout le monde : aussi bien sa famille que les célébrités ou encore les valaisans, personne n’échappe à sa verve virulente ! Le dernier, le français qui s’assume pleinement et « emmerde » tout le monde, joue sur les stéréotypes et les clichés tant à propos des français que des suisses.

Avant de passer aux délibérations, c’est au tour de Jessie Kobel de monter sur scène et de présenter son sketch. Il aborde des sujets aussi drôles que variés. L’humoriste valaisan se moque tout d’abord des africains dans les transports en commun, avant de passer au métier de proctologue, à nos petites manies ridicules lorsque l’on se rend à la piscine, aux séjours hivernaux sur les pistes de ski, et à bien d’autres thèmes. Il finit son tour d’horizon en raillant les grandes célébrités, telles que Amy Winehouse, Ray Charles, Stevie Wonder, Gilbert Montagnier, Bob Marley ou encore Jean-Luc Delarue.

Mais l’heure fatidique est arrivée et tous les jeunes humoristes remontent sur scène et attendent, anxieux et pleins d’espoir, le verdict. Les élus sont... le français, Jérémy Vallot, et le duo de Malvin Zoia et Renaud de Vargas ! Ils retrouveront donc Marina Rollman et Edem Labah pour la finale du BCC, qui aura lieu dans la salle Métropole le 27 mars et qui sera suivie du spectacle d’Arnaud Cosson.

Pour vous mettre l’eau à la bouche, je me permettrai de parodier le duo de Malvin et Renaud, qui à la fin leur entretien m’ont dit : Entre un black, une blonde, un duo et un frouze, elle va envoyer du lourd cette finale ! Alors soyez au rendez-vous ! Et si vous n’avez pas encore acheté vos billets, vous pouvez le faire maintenant en allant sur notre site.

Pour connaitre un peu mieux ces jeunes humoristes en herbe, les journalistes de Fréquence Banane sont allés les interviewer un peu avant ou un peu après leur passage. Chacun d’entre eux a pris quelques minutes pour parler de leurs inspirations et influences, de leur humour et de bien d’autres sujets. Retrouvez toutes leurs réponses dans les podcasts ci-dessous.

 

Interview avec Frédéric (Taille: 2.97MB)
Interview avec Alphonse (Taille: 5.66MB)
Interview avec Kevin (Taille: 3.59MB)
Interview avec Bastien (Taille: 6.33MB)
Interview avec Tamara (Taille: 8.15MB)
Bookmark and Share
Commentaires

Cet article n'a pas encore de commentaire.

 
Ajoutez un commentaire :
Nom:
E-Mail:
Commentaire: