frequencebanane.ch
Nicolas Kobel, présent à la 29e Chaos Communication Congress de Hambourg, raconte le deuxième jour cette immense rassemblement d'experts en informatique qui a eu lieu vendredi 28.
Logo de la manifestation 29c3 (source: https://blog.hep-cat.de/?p=8009)

Après une première journée très dense et sérieuse, je m'aventure ce vendredi après-midi dans les differents workshops et assemblées. Des membres de différents Hackerspaces y permettent aux visiteurs de mettre la patte à différents outils. Il y en a pour tout le monde et dans tous les domaines. Ainsi le Noisebridge propose un atelier d'apprentissage de soudure et y vend des kits pour débutants, simples mais très esthétiques. A l'étage du dessus une association donne des cours pratiques de crochetage de serrures. Un autre stand fait des démonstrations d'hélicoptères, des modèles fait par leurs propres soins.

Deux conférences m'ont particulièrement marqué. La première – “Many Tamagotchis Were Harmed in the Making of this Presentation” – a, sur un ton léger et enjoué, révélé le sens de la vie et la psychologie des Tamagotchis. Grâce à des exploits de “reverse engineering” Natalie a pu mettre à nu les codes internes de ses amis virtuels.

Un peu plus tard dans “Meine Kleidung Funkt” l'association DigitalCourage e.V. a rappelé les dangers liés aux tags RFID qui se trouvent de plus en plus souvent dans des objets de tous les jours tels que les habits. Cette association avait, il y a dix ans déjà, empêché plusieurs revendeurs de suivre ainsi leurs clients, mais depuis peu les fabriquants reviennent vers ces moyens.

Pour plus d'informations:
Le site de la conférence
Association de défense de la personne

Bookmark and Share
Commentaires

Cet article n'a pas encore de commentaire.

 
Ajoutez un commentaire :
Nom:
E-Mail:
Commentaire: