frequencebanane.ch
© FOTOFESTIVAL / DAULTE

And the winners are…

Après exactement 11 jours de festival, 11 jours de compétition, les gagnants de cette 61e édition sont enfin connus. C’est par la cérémonie de clôture que le public a pu connaître les noms des vainqueurs. C’est même par deux cérémonies…
La première a eu lieu à 16h au Forum du festival. Ce sont les jurys parallèles qui ont remis leurs prix, dont voici les lauréats, dans l’ordre…

Le Prix du Jury Œcuménique à Mar Nero de Federico Bondi, avec une mention spéciale à Yuriev Den (Yuri’s Day) de Kirill Serebrennikov.

Le Prix de la critique internationale, le Prix FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique), a été décerné à Parque Vía de Enrique Rivero.

Le Prix Art & Essai CICAE (Confédération Internationale des Cinémas d’Art & d’Essai) a été décerné à Sonbahar (Autumn) de Ozcan Alpers.

Le Prix Netpac (Réseau pour la promotion du cinéma asiatique) à Daytime Drinking de Noh Young-Seok.

Le Prix du Jury des jeunes se décline quatre prix. Le premier prix est allé à Yuriev Den (Yuri’s Day) de Kirill Serebrennikov. Le second à 33 Sceny Z Zycia (33 Scenes from Life) de Malgoska Szumowska. Le troisième s’en est allé à Mar Nero de Federico Bondi. Et le dernier prix, le Prix « L’environnement, c’est la qualité de la vie » a été remis à Sleep Furiously de Gideon Koppel.

Le Prix FICC / IFFS (Fédération Internationale des Ciné-clubs) a été remis à Yuriev Den (Yuri’s Day) de Kirill Serebrennikov.

Le Prix « Cinema e Gioventù » - Léopards de demain, comme le Prix du Jury des jeunes, s’est décliné en plusieurs prix. Pour la compétition internationale, le prix du meilleur court métrage est allé à Babin de Isamu Hirabayashi, avec une mention spéciale à Ciobanul Sburator de Catalin Musat.
Et pour la compétition nationale, le prix du meilleur court métrage est allé à Au Café Romand de Richard Szotyori, avec une mention spéciale à La Délogeuse de Julien Rouyet.

Les Léopards de demain ont également été remis à beaucoup de films. Pour la compétition internationale, le Pardino d’or est allé à Dez Elefantes de Eva Randolph. Le Pardino d’argent est allé à Kaupunkilaisia de Juho Kuosmanen. Le Prix Film und Video Untertitelung est allé à Babin de Isamu Hirabayashi. Et une mention spéciale a été attribuée à Resolution de Pavel Oreshnikov.
Pour la compétition nationale, le Pardino d’or est allé à La Délogeuse de Julien Rouyet. Le Pardino d’argent est allé à Un Dia Y Nada de Lorenz Merz. Le Prix « Action Light » pour le meilleur espoir suisse est allé à Au Café Romand de Richard Szotyori. Et une mention spéciale a été décernée à Im Wenderkreis Des Bären de Ciril Braem.

Et finalement, le Prix SRG SSR idée suisse / Semaine de la critique s’en est allé à Latawce (Kites) de Beata Dzianowicz.

Sur la photo, le réalisateur de Mar Nero Federico Bondi, en présence du Jury des jeunes, pour les long-métrages.

Bookmark and Share
Commentaires

Cet article n'a pas encore de commentaire.

 
Ajoutez un commentaire :
Nom:
E-Mail:
Commentaire: